D424
MAISONSGOUTTE
Bienvenue sur le site
de la commune de
Maisonsgoutte

Eglise Paroissiale St-Antoine de Maisonsgoutte

Historique de l'église

La première mention d'un lieu de culte à l'emplacement de l'église actuelle remonte à 1617 (un linteau de cette date est emmuré derrière le maître-autel).

Il s'agit alors d'une simple chapelle qui est agrandie en 1649 . La nef est démolie et remplacée par une plus grande en 1737 ce qui en fit alors une église. Le clocher est réparé en 1738 (ce millésime reste gravé sur le claveau de l'arc de sa porte).

Erigée en Eglise Paroissiale en 1820 (avant cette date, le village était annexé à la paroisse de St-Martin), on y construit un presbytère en 1822 .

Eglise de Maisonsgoutte en 1895


Chronologique de la reconstruction

(réalisation sous le Curé Louis Gisselbrecht et le Maire César Hubrecht)

Coût global de l'opération 130 000 Marks dont 15 000 pour les aménagements intérieurs.

Eglise de Maisonsgoutte en 2008


Inventaire des Biens de l'Eglise St-Antoine de Maisonsgoutte

« Visite canonique en 2008 »

La Nef

Début du travail : depuis le chœur à gauche par l'autel St Joseph

Station du chemin de croix

14 panneaux peints sur murs et représentant les scènes ceinturent la nef dont 7 sur coté gauche et 7 coté droit. Dimensions : hauteur 107cm – largeur 103. Au dessus de chaque station, un petit pannonceau de 20cm de hauteur et en forme de croix indique le numéro en chiffre romain

Les Vitraux

10 Vitraux pour la nef éclairent l'église dont les dessins sont de René Kuder. Ils sont datés de 1913 et portent le nom du fabriquant: G. Van Treeck fc. Kb Hocolasmalerei München 1913.

8 vitraux illustrent tous la prière universelle du Pater Noster dont le texte segmenté figure au bas de chaque représentation. Dimensions : Hauteur 450 x 140



L'autel St-Joseph

Au centre, le père nourricier de Jésus est représenté sur un tableau entouré de colonnes en faux marbre et chapiteaux corinthiens. Deux consoles reçoivent St-Sébastien (à droite) percé de flèches et St-Urbain (à gauche) avec la grappe de raisin. Un médaillon central porte une ellipse dorée avec le monogramme du patron. Le sommet, en chapeau de gendarme, est coiffé d'une coquille St-Jacques entourée de deux vases fleuris. Une statue en bois sculptée par B. Ledermann se trouve au milieu de l'hôtel.

Les dimensions : Statue St-Urbain et St-Sébastien avec une hauteur de 110 – le tableau du centre : hauteur 180, la toile 160 x 60 – la statue en bois, hauteur 130.

L'autel est entouré d'un marchepied en bois avec 2 marches

Dimensions : – le socle en bois longueur 300 – profond. 220- haut 30 ; Le socle de l'autel 230 de large, hauteur 95 et profondeur 65 avec table 230 x 64 de large

L'autel à partir de la table jusqu'au sommet : Hauteur 430

Croix de vénération en bois

Crucifix en plâtre

D'une hauteur de 210/ 85, elle est suspendue entre les 2 1er panneaux de stations.

Eglise de Maisonsgoutte (intérieur)


Confessionnal en bois

en 3 éléments avec rideaux et la coiffure sculptée

Dimensions : longueur 300 / 230 - profondeur au milieu (porte entrée)

Statue du Curé St Aloise (en plâtre)

Une croix est tenue dans ses mains. Hauteur de la statue 130 – Le socle a 30 de haut 13 à la base et 45 le haut ou repose la statue. A côté de St-Aloise se trouve une petite statuette de 15 de hauteur. 2 chandeliers à 3 branches entourent la statue

Sa situation : entre le dernier vitrail et le mur de la cavité (escaliers menant à la tribune)



Les bougeoirs

Dans la nef, il y a 14 bougeoirs en applique fixés aux murs, dont 10 avec un bougeoir unique et 4 à 3 branches. (Observ: 2 bougeoirs se trouvent dans le Choeur)

Plaque en mémoire des 28 victimes de la 1ère guerre mondiale

Est entourée d'une barrière en fer forgé de 220 longueur sur 115 h.
La plaque d'inscriptions : longueur 130 sur 70

Devant cette plaque un présentoir à bougies de 122 de large sur 115 de hauteur

Le piéta (hauteur 80 sur 60 de large) installée au-dessus du monument rappelle la douleur d'une autre mère qui a perdu son fils sur la croix



Statue en bois de St-Antoine de padoue

Sur socle se trouve à gauche de la plaque.

Hauteur de la statue: 80, Le socle : Hauteur 60 largeur et profondeur : 30 Sa situation : entrée à droite entre l'escalier menant à la tribune et la porte d'entrée.

Statue de St-Antoine en bois

Idem que celle se trouvant à droite du monument avec le même socle. Dimensions statue et socle également pareils



Corbillard

avec 2 tréteaux se trouve dans la cavité sous le clocher

Longueur 220 – largueur 84 – hauteur 82

Croix en bois avec tête de mort

(précédant le cortège funèbre) est également sous le clocher. Longueur 230



Une cuve ancienne pour eau bénite

Se trouve également sous le clocher – largeur 45 haut. 28

Statue de Ste Thérèse de Lisieux en plâtre

Se trouve sur socle, début du mur à gauche (nous remontons vers le chœur)

Hauteur de la statue : 115 – dimensions du socle idem que statues St-Antoine

2 chandeliers à 3 branches entourent la statue.



Confessionnal en bois

(idem que celui en face)

Bannière en toile avec hampe

Est fixée au mur près de la chair. Hauteur 280 – largeur 70.

Y figurent S-Antoine et l'écusson



La chaire

Dans la chaire, la cuve, l'escalier et l'abat-voix sont faits d'une alternance de teintes claires et sombres, de lignes qui délimitent de leur trait doré les différents volumes. L'ange musicien qui coiffe l'abat-voix rappelle par ses couleurs blanches et dorée la statuaire des autels. Les panneaux de la cuve s'infléchissent vers le bas pour se rejoindre en formant une pomme de pin, symbole depuis l'Antiquité de la permanence et de l'éternel retour de la vie.

L'autel de la Vierge Marie

A été transféré de Honcourt à Maisonsgoutte avec la crédence

Le tableau représente une vierge au croissant de Lune. Son pied écrase le serpent qui enlace le globe terrestre et tient la pomme de la tentation. L'enfant Jésus qu'elle porte, tue le serpent en le transperçant avec la lance tenue dans ses mains. Cette image du 18° siècle symbolise l'immaculée Conception, « la victoire sur le péché original. On relève 3 statues De St-Antoine et de Ste Odile sur des consoles et d'une statue en bois sculptée de la Ste-Vierge avec l'enfant Jésus qui se trouve déposée au milieu. Encadrant le tableau, s'élèvent deux troncs de palmier entourés par une guirlande dorée. Le couronnement, encadré d'angelots, est constitué d'un entablement à jours qui entoure le cœur de Jésus ceint d'une couronne d'épines et posée sur un nuage dont jaillissent des rayons dorés. Au sommet, un vase doré est entouré de deux bouquets.

Les structures avec marchepieds- socle- table sont identique que l'autel St-Joseph (voir rubrique) Egalement les dimensions sont idem.



Chandelier en fer forgé devant l'autel

Contenant plusieurs supports à bougies (2 rangées) et un tronc soudée et fermée pour les offrandes

Dimensions : Hauteur 100 diamètre 60

Cuve à eau bénite en cuivre

(à coté du bougeoir).Hauteur 60 – largueur 43



Fonds baptismaux (à coté de la cuve)

Se composent d'une cuve circulaire ventrue qui se rétrécit vers l'ouverture, décorée d'une frise de feuilles d'acanthe. La cuve repose sur un fût à quatre faces posé sur un socle. Celles-ci sont joliment sculptées et décorées dans un bloc de grès. Le couvercle surmonté d'une croix est en cuivre.

Hauteur 130 avec le couvercle qui a 40 – diamètre 60

Les lustres

7 Lustres suspendus au plafond pendent dans la nef de l'église, dont 4 qui entourent 1 plus grande du milieu et 2 au plafond au dessus de la tribune.

Dimensions : des petites : Hauteur 120 – largeur 50 : De la grande 160 sur 100



Six Haut-parleurs

pour la sonorisation sont suspendus au plafond de la nef

Deux rangées de 19 bancs

(au total donc 38 bancs avec une longueur de 535) se trouvent dans la nef.

2 bénitiers se trouvent sur les 2 premiers bancs

3 petits bancs (2 de 180 et 1 de 270) se trouvent à l'entrée sous la tribune ce qui donne environ 320 places assises.



Deux colonnes en grès portent la tribune

Leur partie inférieure est joliment décorée d'un motif hérité de la renaissance allemande

La peinture du plafond de la nef

Elle représente deux figures alsaciennes conduisant les foules vers la lumière : Ste Odile et St Léon, le pape. Réalisée en 1914, également par R. Kuder.

Dimensions : 550 x 400 – Oeuvre de R. Kuder



Le Choeur

Au milieu : Le maître-autel couronné de l'agneau pascal

Il est composé de :

L'autel face au peuple

Dimensions : longueur 188 – larg. 101 et 100 de hauteur
Les objets se trouvant sur l'autel :

Eglise de Maisonsgoutte (intérieur)


2 Vitraux au mur

(également de R. Kuder) représentent, d'une part la résurrection (vitraux de gauche) et d'autre part « Dieu est le commencement et la fin ». Dans cette scène, St Michel Archange pèse l'âme d'une personne enveloppée d'un drap mortuaire.

Dimensions : idem que ceux de la nef (dimension idem que les autres de la nef)

1 lampe de sanctuaire

suspendue



1 Crédence

Elle proviendrait aussi du Honcourt ; 2 consoles dorées supportent la table.

2 pilastres décorés encadrent une composition florale : une guirlande de roses, de lis blancs et roses et une jacinthe. La composition florale en pyramide se détache sur le fond où les lettres dorées sous forme de baldaquin chinois sont gravées - Bénédicte Nomini IESUS –P.S. 052 – (Bénissez mon nom). Le fronton est un jaillissement de volutes en courbes et contre-courbes. Une guirlande sous-tend le cartouche où s'inscrit CANTADE DOMINO (Chantez le Seigneur). Le médaillon ajouré avec feuille d'acanthe, symbole de vie sans cesse renaissante, est surmonté d'une croix qui semble en jaillir.

Dimensions : hauteur 340 – la table 108/85 – le tableau intérieur 112/58

1 Tableau de St-Antoine - Est accroché au dessus du Maître-autel

Dimensions : Hauteur 260/180 (avec cadre) – l'image : 200/140

Observations/ ce tableau se trouvait dans le presbytère. Suite à travaux, il a été rénové à l'initiative de la Commune et mis en place pour le 13.01.2008 en remplacement de l'ancien.

Coût total 12000€ ( Subvent. reçues de la COM/COM-du Noël 2006 – don de Maria Goetz)



1 statue du sacré cœur se trouvant dans une niche

Dimensions : la statue 103/40 – le socle 45 x 45 et hauteur 32

1 peinture au plafond (réalisation de Kuder en 1914)

Elle représente la mort de St-Antoine, entouré d'anges - Dimensions 340 x 340



2 embons réglables de 125 de haut avec pupitres de 50 de large

(Se trouvent de part et d'autre de l'autel)

1 Chandelier cierge pascal en laiton

Hauteur 80 – largueur 26



5 prie-dieu

Dont 4 en tissus rouge et 1 en carreaux brun Hauteur 90 – le siège 45 x 45

1 grand fauteuil (siège de présidence)

En bois vert – tissus rouge – dimensions H 65 x 53



4 petits fauteuils (sièges des ministres)

En bois vert – tissus rouge – dimensions H 50 – la place assise 37/37

1 ensemble de 3 bancs en bois

Dimensions : longueur 200 – hauteur 107



3 tapis sur le sol – 1 tapis enroulé derrière l'autel principal

derrière l'autel se trouvent



La Sacristie

Les objets s'y trouvant : En rentrant ; à droite :

meuble au fond

meuble du milieu



premier meuble

Dans les 3 tiroirs : 13 linges amicts

Dans les 3 grands tiroirs : 14 nappes d'autels

Dans les 2 autres tiroirs : divers objets divers

A droite du meuble : la sono et vases

en rentrant à gauche :

meuble au fond



Meuble du milieu

1er Meuble

Eglise de Maisonsgoutte (intérieur)


Le meuble fermé « emmuré » à gauche de la porte d'entrée Les objets se trouvant :

Le mobilier à la sacristie

Au grenier de la Sacrisite

Au grenier de la sacristie



La Tribune

L'élément en entrant :

4 petits bancs

L'armoire à gauche en entrant contient tous les éléments de la crèche

L'armoire à droite contient :

Sur le mur, à gauche au dessus de la porte d'entrée, a été suspendu un ancien tableau de St Antoine.

Ce tableau était accroché, depuis la reconstruction de l'église, sur le mur du chœur au dessus du maître autel et a été remplacé par un nouveau.

Dimensions avec le cadre : 308 de haut et 214 de large (largueur du cadre 20)

Commentaire de ce tableau: Le Saint est représenté avec son bâton en forme de T et sa clochette. Retiré au-delà du Nil – les pyramides se dessinent à l'arrière plan – il voit en songe un ange l'inviter à aller visiter l'ermite Paul. C'est un loup, figuré à ses pieds, qui le conduira.

L'élément du milieu

Porte l'orgue Kriess qui remplace depuis 1917 l'orgue Wetzel commandée en 1828.

Sa façade rappelle par ses couleurs et décors les motifs du mobilier de l'église. L'instrument, à transmission pneumatique, possède 54 notes au grand orgues, 54 notes pour le récit expressif et 27 notes au pédalier

11 prie-Dieu entourent l'orgue

Eglise de Maisonsgoutte (intérieur)


L'élément à gauche

3 petits bancs

L'armoire contient :



Le Clocher

La tour-clocher s'élève sur quatre étages et est coiffé d'un toit en forme de bulbe couronné d'une grande croix et d'un coq. Le portail du rez de chaussée présente un arc en plein cintre avec un claveau portant le Sacré-Cœur et le monogramme du Christ I.H.S. Les deux piliers latéraux portent le millésime de 1738, date de l'agrandissement de la chapelle. De part et d'autre de la porte, s'ouvre une fenêtre à barreaux. Le fronton est triangulaire, brisé pour recevoir une niche à coquille St-Jacques surmontée d'une croix pattée. La niche abrite la statue de St-Antoine, représentée en bure de Franciscain. Il s'appuie sur son bâton de pèlerin terminé en croix auquel est accrochée une clochette. Le porcelet, à ses pieds, rappelle la tradition.

Les trois étages supérieurs ne présentent qu'un intérêt limité. Ils sont éclairés chacun par une ouverture cintrée, de taille de plus en plus importante au fur et à mesure que l'on s'élève vers le cadran de l'horloge.

Le 1er étage :

Sert pour la descente et remontage des poids de l'horloge

Le 2ème étage

Comporte l'horloge provenant de Jean-Baptiste Schwilgué et installée par ses successeurs les Ungerer. Il est supposé que cette horloge a sans doute été mise en place lors de la construction de l'église en 1913.



Le 3ème étage abrite 3 cloches

L'historique des cloches:

Une lourde et unique cloche se trouvait dans la chapelle (1617) au temps de la guerre de 30 ans. D'après une vielle tradition, cette cloche a été descendue nuitamment et dans des conditions très difficiles par les habitants pendant les troubles de cette guerre pour éviter qu'elle soit cherchée par les Suédois. Elle a été enterrée dans une prairie au lieu dit « Rüst » dans un sol devenu marécageux par la suite. Elle s'est probablement enfoncée si pronfédement qu'il ne fut plus possible de la retrouver.

On ignore pendant combien de temps la tour est restée sans cloches. On sait seulement qu'un 1813, des cloches furent confisquées lors des guerres napoléoniennes. Il est difficile d'établir si par la suite il y avait de nouveau trois cloches. En 1884, elles étaient bien au nombre de trois. Vu leur mauvais état, ces cloches furent remplacées la même année et provenaient des fonderies Causard de Colmar et avaient un timbre magnifique.

La grande cloche, pesant 9 quintaux à plusieurs inscriptions (les parrains et marraines). La décoration qui les surmonte représente St-Antoine auquel la cloche est dédiée avec les 14 St Auxiliaires. La cloche moyenne était consacrée à la Ste Vierge et la petite à St-Joseph. Pendant la 1ère guerre mondiale ces deux dernières furent cherchées et fondues en 1916. La grosse cloche resta au clocher. Deux nouvelles cloches furent fournies en 1922 par la fonderie de cloches PACCARD d'Annecy-le Vieux en Savoie. Pendant la deuxième guerre mondiale, deux cloches furent sacrifiées aux besoins de la guerre. Le 7 Avril 1944 la grande cloche qui se trouvait depuis 60 ans et la cloche moyenne qui pesait 6 quintaux furent descendues et emmenées. A la libération, ces cloches qui sont restées déposées à SELESTAT furent ramenées et remontées par les soldats français de la 1ère D.F.L « les calots bleus »

Dimensions des cloches : la grande haut. 110, diamètre 90 – la moyenne 105/80- la petite 85/70

Eglise de Maisonsgoutte (intérieur)


L'entrée principale de l'Eglise

1 escalier avec 3 marches accède par 2 grandes voûtes au parvis couvert.

La niche sur la façade extérieure du bâtiment au dessus du parvis abrite la statue du Christ (Sacré-Cœur)

Une grande porte donne accès à l'entrée de l'église par la nef. Le porche date de 1913 (date d'achèvement des travaux et de la consécration de l'église).